Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

 

Le patrimoine bâti et paysager

La présence de l’Homme dans la vallée de la Mauldre est attestée depuis l’époque néolithique avec la présence de dolmens et d’allées couvertes mises au jour notamment à Epône et Aubergenville.

Cette vallée profite d’une place stratégique confirmée par les vestiges de l’ancienne agglomération de Diodurum (« ville des Dieux ») à Jouars-Pontchartrain. Celle-ci a été établie au carrefour de routes importantes allant de Lutèce (Paris) à Duro¬casses (Dreux) – axe Est/Ouest – et de Cae¬sa¬ro-magus (Beauvais) à Autricum (Chartres) et Cenabum (Orléans) – axe Nord/Sud – ainsi que d’autres axes secondaires. Cette ville a connu une forte activité comme en témoignent les vestiges et les objets découverts sur place. Par la suite, le site est devenu au XIIe siècle la « Ferme d’Ithe » (130ha) – existence attestée par un document de 1162 sous le nom d’ « Aytam » - appar¬tenant à l’Abbaye cis¬ter¬cienne de Notre-Dame des Vaux de Cernay depuis le XIe siècle et occupée jusqu’au milieu du XXe siècle, avant d’être laissée peu à peu à l’abandon.chevreuil bois st appoline plaisir

Cette ferme et les nombreuses autres réparties sur l’ensemble de la vallée attestent de l’orientation agricole du secteur. Aujourd’hui, les paysages du bassin sont le reflet de cette activité toujours présente qui a également eu un impact sur la morphologie des cours d’eau.

En effet, le cours de la Mauldre et de ses affluents ont été modifiés au cours des siècles notamment pour assainir les terres marécageuses. Ainsi, dans la vallée, des canaux et des fossés ont été percés pour drainer les terrains et conquérir des terres cultivables. A cela s’est ajouté, lors du remembrement agricole des années 1960/1980, des travaux de rectification des cours d’eau rendant certains segments rectilignes.

Enfin, la présence ancienne de plusieurs moulins à eaux ont nécessité le creusement de biefs pour pouvoir assurer leur fonctionnement. Et si la majorité de ces moulins était liée à l’activité agricole, certains ont été utilisés à des fins industrielles (moulin à papier par exemple) à des époques plus récentes.

Ainsi, la vallée de la Mauldre et de ses affluents a suivi les évolutions historiques ce qui se traduit par des paysages hérités des différents changements plus ou moins visibles aujourd’hui.

DSCN0587-
etang-du-bois-de-la-cranneplaisir1-
jacynthe-des-sous-boisbois-de-villierscrespieres-1-
petit-etangst-remy-lHonore-
zone-humide-du-grand-etangSt-remy-lhonore-
LavoircentrevilleBeynes3-1-
LavoirMareil2-
lavoirmareil-sur-mauldre-
LavoirMareil1-
la-Mauldre-a-elancourt-