Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

 

Améliorer l'assainissement

 En se dégradant, les matières organiques entraînent une consommation de l’oxygène dissous dans l’eau, et porte atteinte à la qualité des écosystèmes aquatiques.
Ainsi, la Directive Cadre sur l’Eau fixe l'objectif d’atteinte du bon état, et de non dégradation de la qualité des eaux.

Concernant les paramètres physicochimiques des cours d'eau, le paramètre sur lequel les gains doivent être les plus importants est le phosphore total (Ptotal). Les mesures proposées pour atteindre les objectifs sur ce paramètre permettront dans la majorité des cas de répondre à la réduction de l’ensemble des autres paramètres physicochimiques visés dans les critères de bon état DCE.

L’état initial du SAGE indique des concentrations élevées en phosphore dans les cours d’eau principalement liées à l’assainissement.
Les apports les plus importants de phosphore proviennent des rejets domestiques issus des dysfonctionnements des réseaux d’assainissement, à savoir :

  • les flux générés par les mauvais branchements (eaux usées raccordées au réseau d’eaux pluviales et inversement) avec des situations disparates entre les collectivités territoriales ou leurs groupements en termes de taux de conformité des branchements et de taux de collecte ;
  • les flux déversés directement au milieu par surverse des réseaux par temps de pluie.

STEP carré réunion vue aérienne jean pierre roulin

Localement les rejets issus de l’assainissement non collectif sont également une source d’apport au milieu mais demeurent moins impactants que les deux autres cas précités.
La réduction des apports de phosphore suppose que les collectivités territoriales et leurs groupements compétents en assainissement engagent des actions pour améliorer l’assainissement de leurs eaux usées en termes de collecte, de transport et de traitement. Elles doivent par ailleurs accompagner les propriétaires dans leurs démarches de mise en conformité des installations d’assainissement non collectif.

Compte tenu de la faible acceptabilité de certains cours d’eau du bassin versant du territoire du SAGE, des efforts spécifiques de réduction des rejets devront être réalisés sur ces secteurs. Les priorités sont mises sur les têtes de bassin versant (hors ru de Gally). Le ru de Gally fait l’objet d’une orientation spécifique (cf SAGE de la Mauldre QM.11).
L’unique objectif est l’atteinte du bon état des cours d’eau du bassin versant de la Mauldre à l’horizon 2027.

Pour en savoir plus

Consulter l’objectif général 2.4 : Fiabiliser le fonctionnement des systèmes épuratoires par tout temps du PAGD du SAGE de la Mauldre